Mastermind Immobilier – Janvier 2018

Notre prochain Mastermind Immobilier aura lieu le 25 Janvier 2017 à Bron dont le thème sera le Champagne – Blanc de Blanc.

Notre Mastermind Immobilier est une réunion conviviale mensuelle autour d’un thème viticole réservée au monde de l’immobilier au sens large. Tous les professionnels prêts à partager leur expérience et leur réseau sont les bienvenus. L’objectif est de bénéficier de l’entraide du groupe et nouer de nouveaux contacts professionnels.

Le nombre limite par événement est de 10. La réunion a lieu en soirée.

Google affirme avoir déjà écoulé 10 millions de Google Home

Google serait-il en passe de réussir son pari visant à intégrer nos demeures ? Dans un billet publié sur son blog , la firme de Mountain View indique avoir vendu depuis octobre et le lancement de sa Google Home, près d’un appareil « par seconde ». Au total, 10 millions d’enceintes connectées auraient été vendues en un peu plus de trois mois.

La stratégie du prix bas

Ce chiffre englobe tous les appareils Home de Google, Google Home, Google Home Mini, et Google Home Max. Selon le site spécialisé dans les nouvelles technologies, The Verge,
« il semble assez sûr que ce soit la Home Mini qui soit de loin la plus populaire, ayant été soldée à 29 dollars (24 euros) au lieu de 50 dollars aux Etats-Unis, durant les fêtes de fin d’année ». En France, la Google Home Mini peut-être commandée sur le store de Google pour 59 euros.

Du coup, certains analystes s’interrogent : Google n’a-t-il pas vendu à perte ? Selon Reuters, le coût de fabrication d’une Google Mini doit avoisiner les 26 dollars, sans compter le coup de développement, la publicité ou encore l’expédition…

À lire aussi

L’affaire serait similaire pour Amazon qui pourrait avoir vendu à perte son modèle Echo Dot pendant les fêtes. L’entreprise aurait elle aussi vendu des « dizaines de millions » de ses appareils. Selon The Verge, la vente à perte serait cependant payante à plus long terme, « les prix bon marché amènent les clients à acheter des enceintes intelligentes et à s’engager dans un écosystème ». L’important serait de s’introduire d’abord dans les foyers, et de faire payer… plus tard.

Lire sur les Echos

L’immobilier : un investissement intéressant

À bien des égards, l’investissement dans l’immobilier est considéré comme étant un des investissements les plus sûrs. Cela dit, si vous envisagez d’entrer dans ce marché, il est indispensable de porter à votre connaissance un bon nombre de points. Entre autres, les principaux éléments à analyser avant d’investir, les avantages en investissant ainsi que les grilles de rentabilité de celui-ci.

 

investissement immobilier : les points focaux avant d’investir

 

En général, l’immobilier de l’investissement consiste à acheter un immobilier afin d’en tirer des bénéfices, notamment par le rendement locatif. Il est indéniablement attesté que l’immobilier est un investissement attrayant. Or, avant d’investir, il est toujours judicieux d’analyser le marché ou tâter le terrain comme on dit. Cela dit, il y a un bon nombre de points demandant une focalisation, dont le prix d’achat pour un investissement rentable, l’emplacement de l’immobilier pour un investissement sûr ainsi que l’état de l’immobilier pour un investissement de qualité. En ce qui concerne le premier point, il est important que le bailleur fasse le tour sur les prix du marché à l’achat comme à la location. Concernant l’emplacement de l’immobilier, une bonne localité peut jouer en faveur du bailleur comme le contraire peut être un obstacle, notamment dans la location ou la revente. En effet, un environnement nocif ou un défaut contraignant peut faire reculer les locataires et cela dégradera la rentabilité. Cela dit, l’investisseur doit être particulièrement attentif à cet emplacement. Enfin, en ce qui concerne l’état de l’immobilier, force est de constater qu’un immobilier de qualité ne fera qu’affermir la rentabilité de votre investissement. En effet, avant d’investir, il faut être assez vigilant sur les critères d’habitabilité et de sécurité de l’immobilier. D’ailleurs, si l’investisseur n’est pas attentif à ce critère, les travaux à entretenir risquent de le surcharger.

 

Investissement locatif : les divers avantages

 

L’investissement dans l’immobilier est une valeur sûre. En effet, le recours à ce placement assure à l’investisseur une retraite sereine. Aussi, en étant totalement indépendant, l’investisseur n’est plus contraint de verser le loyer à son propriétaire tous les mois. Sachant que la conjoncture relève souvent d’un problème pour des produits financiers, l’immobilier de l’investissement n’est pas touché par cela. En outre, ce placement est une épargne parfaite et largement plus intéressante que les épargnes classiques puisque le retour d’investissement est beaucoup plus attractif. Par ailleurs, en choisissant l’immobilier de l’investissement locatif comme placement retraite vous bénéficiez de réductions d’impôts lesquelles permettront de transmettre à vos proches facilement un patrimoine. Cela dit, le meilleur investissement immobilier ne peut être que cet emplacement.

 

investissement immobilier: les grilles d’analyse de rentabilité

 

Il se peut que vous envisagiez d’investir dans un lieu autre que près de chez vous. Pour cela, il y a une grille qui vous permettra d’analyser la rentabilité. D’abord, il faut jeter un coup d’œil sur la démographie. En effet, la démographie joue un rôle prépondérant en ce qu’elle permet de déterminer l’hétérogénéité des quartiers, donc l’existence de locataires potentiels. Par la suite, il est important d’analyser les loyers de base afin de déterminer la rentabilité locative. Cela dit, cette analyse revêt d’une importance cruciale, bien qu’il existe un cadre commun de loyer, le taux varie d’une ville à une autre dont certaines sont plus intéressantes que d’autres. Quoi qu’il en soit, il existe plusieurs possibilités d’investissement à rentabilité intéressante si vous êtes novice dans le domaine à savoir, l’investissement dans l’ancien, l’immobilier géré ou les SCPI ou société civile de placement immobilier. Cela dit, il est tout à fait possible de demander auprès d’un professionnel les démarches relatives à l’investissement immobilier pour ne pas tomber dans un placement à risque. Bref, en termes de placement c’est le meilleur investissement immobilier.

La location meublée : Investissement à fuir ou bon plan ?

La location meublée : Investissement à fuir ou bon plan ?

En dépit d’une baisse généralisée des loyers en France, l’immobilier locatif séduit de plus en plus d’investisseurs. Les épargnants ont compris que ce placement reste une valeur sûre pour compléter ses revenus et développer son patrimoine.

Depuis quelques années, les aspirants à l’investissement locatif se tournent davantage vers la location meublée. Découvrez quels en sont les avantages et les écueils à éviter.

Une fiscalité avantageuse

Les locations meublées relèvent d’une fiscalité spécifique. Dans ce cas précis, le propriétaire bailleur est soumis au régime des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) contrairement aux locations dîtes vides qui entrent dans le cadre des « revenus fonciers ». Etant considérée comme une activité commerciale, la location d’un meublé impose à son propriétaire de payer un taxe professionnelle.

Deux statuts : LMNP ou LMP

  • – Location en meublé non professionnelle (LMNP) : Ici, le montant total des loyers perçus sur une année est inférieur à 33 100 € (en 2017) et ne représente pas plus de 50 % des revenus du propriétaire.
    Vous pourrez dans ce cas bénéficier du régime appelé micro-BIC. Ce dernier implique un abattement forfaitaire de 50 %. Vous devrez donc vous acquittez d’un impôt sur le revenu calculé uniquement sur les 50% de recettes que vous aurez perçues.
  • – Location en meublé professionnelle (LMP) : Les recettes locatives sont supérieures 33 100€ par an (en 2017) et représentent plus de la moitié des revenus du propriétaire. L’acquéreur pourra bénéficier du régime réel simplifié. Ce dernier peut se révéler avantageux, puisqu’il permet de réduire certaines charges telles que les frais d’assurance, la taxe foncière, les dépenses d’entretien,…)

Souplesse du bail

Pour un logement meublé loué à titre de résidence principale, la durée minimale du bail est d’un an tacitement reconductible, contrairement à une location vide pour laquelle le bail est de 3 ans.

Dans le cas où le locataire est étudiant, cette durée peut être réduite à 9 mois.
Le propriétaire bailleur peut donc chaque année changer son locataire et récupérer son bien pour le vendre.

Des loyers moins encadrés

Si vous optez pour un bail meublé, vous ne serez pas soumis à un plafond, excepté s’il s’agit d’un logement de 9 à 14m² dont le montant du loyer ne pourra pas dépasser 40€/m².

Par ailleurs, les loyers des logements meublés sont généralement plus élevés que pour des logements nus.

Des inconvénients à ne pas négliger

La contrainte majeure pour le bailleur de dispositif locatif tient dans l’obligation à équiper son logement selon les conditions fixées par la loi.
Par ailleurs, la location en meublé implique souvent une mobilité des locataires et donc un turn-over important avec un risque de vacance.
L’intérêt d’une telle location se mesure également au niveau géographique. En effet, le dispositif sera naturellement plus avantageux dans une ville étudiante puisque la mobilité résidentielle y est plus accrue et par conséquent la recherche urgente d’un logement.

L’immobilier pour un investissement rentable et durable

Vous êtes à la recherche d’un investissement locatif ? Actuellement, différentes manières d’investir dans l’immobilier existent, vous pouvez acheter vous-même le bien ou faire appel à des sociétés expertes. Cet article vous permet de percer ce domaine prometteur et d’atteindre vos objectifs concernant l’investissement locatif.

 

Bien débuter dans l’investissement en pierre

 

Comme son nom l’indique, le placement locatif consiste à intégrer votre capital dans l’achat d’un immobilier, par la suite de le louer afin de bénéficier de revenus réguliers. Il faut quand même que vous fassiez preuve de prudence dans la mise en place des plans relatifs à l’apport. Cela signifie que vous ne pouvez pas précipiter pour éviter toutes pertes probables. Avec des taux d’emprunts attractifs et un meilleur rang parmi les préférences des Français, le placement en immobilier donne de nombreux avantages et reste toujours convaincant. Ainsi, il faut que vous établissiez une étude préalable du marché immobilier, des concurrences, des besoins des clients et ainsi de suite. Il existe notamment des lois de référence adéquate pour mettre en œuvre tout investissement immobilier locatif. Le choix de la localité est important, vous devez tenir compte des critères de locataires potentiels. Par ailleurs, la probabilité de location varie d’un lieu à un autre, alors il faut bien considérer l’endroit, les goûts des cibles, le climat, etc.

 

Adopter la loi Pinel pour un investissement locatif intéressant

 

Choisir la localité de votre bien immobilier est important côté zonage. En effet, la loi Pinel divise le territoire en 5 zones dont la zone A bis, A, B1, B2 et C. À chaque zone sa spécificité, par exemple il est bien reconnu que la zone A et la zone B1 sont les plus prisées en ce qui concerne les logements et les locations. De ce fait, le plus favorable est de chercher à investir dans ce type de périmètre. Néanmoins, vous devez vous renseigner sur les plafonds de locations et de revenus pour chaque zone, cela vous permettra d’arbitrer adéquatement investissement et profits. Par ailleurs, le dispositif Pinel vous offre trois options dans le choix des durées locatives permettant ainsi de réduire l’impôt y afférent. Autrement dit, la loi Pinel donne droit à 12 % de réduction d’impôts pour 6 ans d’investissement locatif, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Ainsi, vous pouvez réussir avec des taux d’intérêt plus bas et des prix de logements intéressants.

 

Bien investir pour réaliser des profits

 

L’investissement immobilier locatif se fait généralement en plusieurs étapes comme la recherche de l’appartement, l’aménagement avec des meubles, la planification du projet de location et autres. La dernière étape est souvent la plus importante, c’est la mise en location ou en gestion locative afin d’octroyer un contrat de bail. En effet, votre objectif repose sur le meilleur prix à décrocher pour l’achat du locatif et le meilleur prix pour le loyer de l’immobilier investi. Quelle que soit les autres facteurs que vous prendrez en compte, le calcul rentabilité investissement immobilier répond à toutes vos questions afin d’entamer la meilleure démarche dans l’optimisation de votre participation et de votre revenu. En tant que futur investisseur, un des critères que vous devez considérer est la rentabilité du projet. Vous pouvez vous faire accompagner par des experts ou faire vous-même le calcul rentabilité investissement immobilier. Par ailleurs, vous pouvez passer par un simulateur de rendement locatif afin d’avoir une première vue prévisionnelle. Bref, en passant par différents dispositifs comme la loi Pinel et des conseillers professionnels, votre réussite dans l’investissement immobilier locatif est assurée. De plus, vous serez guidé dans les règles de fiscalité et le calcul de la rentabilité de votre investissement immobilier se fera aisément.

SCPI

Les fonds d’investissement immobilier, la nouvelle initiative pour un projet immobilier réussi

Actuellement, la Société Civile de Placement Immobilier ou SCPI (également appelée Pierre Papier) se présente comme une nouvelle alternative pour la diversification de son patrimoine. Elle permet de gagner de nombreux avantages rentables qui attirent de plus en plus de personnes. Toutefois, se lancer dans ce genre d’investissement ne doit pas être pris à la légère et ensuite foncer la tête baissée sans avoir aucune connaissance nécessaire. Pour réussir votre projet et faire fructifier l’argent que vous avez placé dans cette structure, vous devez comprendre son fonctionnement et ses différents aspects. Cela vous permet également d’opter pour le meilleur choix qui correspond parfaitement avec vos besoins.

Le principe et le fonctionnement


La SCPI est une structure d’investissement de placement qui permet l’acquisition, la gestion et la valorisation d’un patrimoine immobilier. La société de gestion prend en charge la collecte de l’argent auprès de nombreux particuliers, la recherche des biens à investir, la gérance du parc immobilier et la redistribution des loyers. Ces derniers sont perçus net au prorata par les investisseurs, d’où l’intérêt de s’y investir. Toutes les démarches et le fonctionnement de ce type de structure d’investissement sont réglés et encadrés par l’AMF. Pierre Papier propose trois objectifs principaux : Offrir des avantages de l’investissement immobilier, distribuer un revenu régulier et stable et offrir un placement sécurisé à long terme.

Les types de Pierre Papier

En général, il existe deux types de fonds d investissement immobilier :
• Le type rendement permet d’acquérir un revenu locatif régulier. Son patrimoine immobilier concerne généralement les locaux commerciaux, les locaux d’activités, les entrepôts et les bureaux. Ils seront destinés à la location à des entreprises, des commerçants et des administrations. Les frais de souscription pour ce type de fond d investissement immobilier et qui sont inclus dans le tarif de souscription sont compris entre 8 et 10 %. Les frais de gestion (dont le dividende est net de ces frais) sont de 0,6 à 1 % par an. Sa durée de vie est de 50 ans, voire plus.
• Le type fiscal permet de générer une réduction d’impôt sur le revenu, et cela, selon la loi fiscale qui correspond. Son patrimoine immobilier se compose généralement de résidences locatives neuves ou encore rénovées en métropole et dans les DOM-TOM. La durée de ce type de fond d investissement immobilier dépend de la loi fiscale de référence. En ce qui concerne sa dissolution, le délai de cession n’est pas garanti et peut provoquer la perte des avantages fiscaux.

Les différents avantages


Les fonds d investissement immobilier offrent la possibilité d’acquérir un rendement très avantageux allant de plus de 4,85 % (en 2005). De plus, ils proposent un placement qui se compose à 100 % d’immobilier (hôtels, résidences hôtelières, commerces, bureaux et autres encore). Ils vous permettent également de devenir propriétaire immobilier facilement. Grâce au système de parts, chaque individu a la possibilité d’investir dans l’immobilier entreprise seulement avec quelques milliers d’euros. Pierre Papier vous offre également l’opportunité de diversifier votre épargne, avec des rendements élevés. La société de gestion ne propose pas de garantir la liquidité des parts, certes, mais vous pouvez parfaitement vendre votre part d’investissement au fil de l’année. En outre, les différentes formules proposées par les nombreuses sociétés vous permettent de réaliser votre projet d’investissement selon vos besoins, vos attentes et votre situation. Non seulement la SCPI vous permet d’obtenir des revenus complémentaires réguliers et immédiats, mais également de constituer un patrimoine à crédit, préparer la retraite, réduire les impôts et autre encore.

La SCI un investissement immobilier privilégié

Vous vous posez des questions relatives à la société civile immobilière ? À travers ce guide, vous aurez des éléments de réponse sur la définition, le fonctionnement de celle-ci ainsi que les avantages y afférents.

La société civile immobilière : définition globale

Dans une définition générale, la société civile immobilière est une structure à forme juridique permettant d’acquérir et de gérer des biens immobiliers, adressée aux particuliers comme aux professionnels. Une forme de cette société est souvent familiale, dans laquelle des personnes membres d’une famille apportent une quote-part d’un bien immobilier. Ensuite, ces dernières deviennent des associés dont chaque apporteur récupère des parts sociales dans la société, une fois créée. Il faut juste noter qu’une société civile immobilière n’est pas à but commercial. Cela dit, elle ne peut acquérir un bien immobilier dans le but de le revendre.

La société civile immobilière : le fonctionnement

Pour créer une société civile immobilière, il faut être au moins deux associés, aucune loi ne définit le nombre maximal de personnes dans la société. Toutefois, une fois la société crée, un gérant ou des gérants doivent être nommés pour traiter les affaires courantes. Par ailleurs, toutes les décisions importantes doivent être décidées par des assemblées, tenues au moins une fois par an. Entre autres, les décisions en ce qui concerne la comptabilité et les déclarations fiscales. La société civile immobilière doit disposer de statuts comme toutes sociétés, dont les détails de constitution peuvent être demandés auprès d’un notaire ou un professionnel de droit.

La société civile immobilière : les différents avantages

La société civile immobilière présente plus d’avantages que d’inconvénients. Parmi tant d’autres, le recours à la SCI facilite la transmission d’un bien immobilier et elle est un parfait investissement. Elle met également les membres de la société à l’abri de l’indivision, un problème qui arrive fréquemment lors d’un partage d’un patrimoine en cas de décès d’un héritier. En ce qui concerne la transmission de patrimoine, la réalisation de celle-ci se trouve facilitée dans le sens où les droits de donation pour la société civile immobilière peuvent porter sur une faible valeur voire aucune. Aussi, il est tout à fait possible d’attribuer des parts sociales de la société à vos enfants sans que ces derniers travaillent au sein de celle-ci, même en étant mineurs. Par ailleurs, cette société de gestion de patrimoine peut être un outil parfait pour des investissements immobiliers. En effet, grâce au partage des charges liées à la possession de bien immobilier, l’épargne d’un capital afin d’obtenir un financement externe pour acheter un ensemble immobilier est particulièrement considérable. En ce qui concerne l’indivision, si dans un cas général les héritiers se trouvent propriétaires d’un bien en indivision suite à un décès d’un des héritiers, dans le cadre d’une SCI, la décision est facile. En effet, des dispositions peuvent être prises à l’avance pour remédier à cela dans l’élaboration des statuts dont le gérant dispose d’une prérogative pour le partage des biens.

Création d’une société civile immobilière : les documents nécessaires

Pour pouvoir créer une société de gestion de patrimoine comme la société civile immobilière, il existe différents documents à fournir. D’abord, il est indispensable de créer un dossier comprenant une demande d’immatriculation avec les statuts, un avis de constitution ainsi que des documents administratifs qui concernent le gérant. L’avis de constitution devant être signé par un notaire et publié dans un journal d’annonces légales (JAL). Par ailleurs, l’immatriculation de la société est à déposer au centre de la formalité des entreprises (CFE) que le greffe du tribunal de commerce se chargera de transmettre par la suite aux impôts. En principe, la société civile immobilière est une porte ouverte à plusieurs avantages fiscaux et patrimoniaux.