Défiscalisation Immobilière

La défiscalisation immobilière, aspect incontournable de l’investissement immobilier

Lorsque l’on envisage d’investir dans la pierre, mieux vaut connaître les différentes mécanismes de réduction de ses impôts, qui peuvent tout changer au plan d’investissement qu’il va falloir construire. Pinel, Censi-Bouvard, Malraux… Les dispositifs de défiscalisation sont nombreux. Selon le profil de l’investisseur, certains seront plus ou moins avantageux. En outre, les dispositifs évoluent chaque année notamment lors de la proposition de loi des finances: il faut donc les surveiller de près!

Investir dans le neuf: quels dispositifs de défiscalisation immobilière?

Les dispositifs qui permettent d’alléger la pression fiscale des personnes investissant dans l’immobilier neuf sont la Loi Pinel et la loi Censi-Bouvard. La loi Pinel est assez souple au niveau de la durée engagement, entre 6 ans, 9 ans et 12 ans, tandis que la loi Censi-Bouvard ne propose qu’une durée d’engagement de 9 ans. L’économie potentielle avec la loi Censi-Bouvard est de 11% du montant de l’investissement, plafonné à 33 000€ sur 9 ans, tandis que la loi Pinel fixe le plafond à 63 000€ sur douze ans. Enfin, ces deux dispositifs limitent les biens concernés à des zones éligibles pour la loi Pinel et à des résidences de service pour la loi Censi-Bouvard, qui implique également que le logement doit être loué meublé, tandis qu’un logement acheté via le dispositif Pinel doit être loué non meublé. Cela dit, dans ce dernier cas, il pourra être loué à un ascendant ou à un descendant de l’acheteur: ce dispositif est donc idéal si vous avez besoin d’aider à se loger l’un de vos proches.

Investir et défiscaliser via l’immobilier: pourquoi pas les meublés?

Il existe deux statuts de “loueurs meublés” qui peuvent être intéressants pour un investisseur: le “loueur meublé professionnel” ou LMP et le “loueur meublé non professionnel”, LMNP. Le statut LMPN permet, si l’on perçoit moins de 23 000 euros de revenus locatifs par an, de récupérer la TVA sur l’acquisition et de dégrever ses impôts sur le revenu. Le second permet, outre ces deux premiers points, de bénéficier d’une couverture sociale et d’être exonéré de l’impôt sur la fortune. La réduction d’impôts concerne l’abattement des charges liées au logement.

Réduire son impôt sur le revenus en rénovant un bien ancien

Pour ceux qui souhaiteraient investir dans l’ancien, un dispositif de défiscalisation immobilière permet de déduire les charges relatives à cette rénovation de son impôt sur le revenu. Les conditions pour bénéficier de cette déduction consiste à affecter le bien à la location jusqu’au 31 décembre de la 3ème année qui suit l’imputation des dépenses sur la réduction d’impôts. En outre, l’imputation de déficits fonciers sur le revenu est limité à 10 700 euros par an. Enfin, le dispositif Malraux permet également de faciliter l’investissement dans l’ancien puisqu’il concerne les biens situés en secteurs sauvegardés ou dans les Zones de Protection du patrimoine Architectural Urbain et Paysager. Il permet une réduction de 22 à 30 pour cent des dépenses de rénovation, plafonnée à 100 000 euros par an et ce durant quatre ans. Il permet également de déduire de ses revenus fonciers les autres frais et charges, non liés aux travaux directement. Les logements concernés doivent être destinés à la location. Ce dispositif est particulièrement intéressant pour ceux qui souhaiteraient investir dans des quartiers patrimoniaux et des biens d’exception puisque les secteurs concernés sont souvent situés dans les centres-villes historiques.

Investisseur Immobilier

Investisseur Immobilier

Comprendre l’Investissement Immobilier : Conseils et astuces pour bien débuter

Entreprendre dans l’immobilier peut s’avérer rentable. A condition bien sûr que vous soyez avisé sur le domaine. Que revêt l’investissement immobilier ? Comment être investisseur immobilier ? Quels en sont les avantages ? Et surtout quels sont les pièges à éviter ? Ce sont autant de questions que devrait se poser tout investisseur immobilier débutant.

Qu’est ce que l’investissement immobilier ?

Investir dans l’immobilier revient à acheter un logement immobilier dans le souci de le louer ou le revendre. L’investissement peut se réaliser sur tout type de biens (maisons, entrepôts, cours, immeubles, bureaux). Le but recherché c’est de se constituer un patrimoine. En effet, si vous achetez un bien pour le vendre, vous en tirerez une plus-value. Quant à l’action de louer, il vous assure un revenu régulier.

Comment être investisseur immobilier ?

Conformément à toute activité, l’investissement immobilier impose à toute personne qui veut y adhérer de structurer ses objectifs et d’avoir un plan d’action. La principale inquiétude des investisseurs immobiliers débutants c’est la question du financement.
Heureusement, il est possible de profiter d’un emprunt bancaire pour débuter son activité. Si vous avez un revenu régulier, vous pouvez contracter auprès d’une banque une créance pour vous lancer dans l’immobilier. Néanmoins, n’hésitez pas à effectuer un comparatif de banques afin de trouver la meilleure offre pour votre crédit. Autre point essentiel pour un investisseur immobilier débutant, c’est la fiscalité. La connaissance de cette discipline est nécessaire pour la gestion de votre affaire. Aussi, vous devez maîtriser le marché de l’immobilier si vous voulez y exceller. Vous devez savoir quand acheter, déceler les niches immobilières, les investissements les plus rentables, ou encore, comment faire un excellent retour sur investissement. En un mot, l’investisseur immobilier doit d’être précis dans toutes ses actions.

Quels sont les avantages de l’investissement immobilier ?

L’investissement immobilier est à la fois une bonne idée d’affaire, et un excellent placement d’argent. Grâce à lui, vous pouvez :
Constituer votre patrimoine : Avec la loi Pinel, vous bénéficiez d’un programme de défiscalisation qui augmente la rentabilité de votre placement. Ce qui vous permettra de faire un retour sur investissement assez satisfaisant, et d’avoir un complément de revenu juteux. Pour information, sachez que la loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui permet de bénéficier d’avantages fiscaux si l’on décide d’investir dans de l’immobilier neuf.
Réduire vos impôts : En investissant dans de l’immobilier neuf, la loi Pinel avec son dispositif de défiscalisation vous offre des réductions avec des taux allants jusqu’à 21%. Ceux-ci varient en fonction de la durée de votre période de location.
Retenez simplement que l’investissement immobilier est une activité rentable, sur laquelle, vous avez plein pouvoir.

Quels sont les pièges à éviter ?

Bien que l’investissement immobilier soit rentable, il peut aussi être un véritable calvaire financier. A cet effet :
Il faut éviter, de foncer à tête baissé sans prendre le temps d’étudier le marché. Il faut plutôt investir au bon moment, en tenant compte des signes du moment.
N’accepter pas de payer des prix exorbitants, la principale raison de l’investissement immobilier c’est de faire du profit. Alors, évitez les investissements trop onéreux en vous basant sur la probabilité d’un coup de chance, pour pouvoir rentabiliser. Soyez plutôt, logique et raisonné, dans vos placements.

Comment Devenir Rentier en 4 ans

Comment devenir rentier en 4 ans ?
Investissement locatif: de l’achat-revente jusqu’à la rente ?

Constat de départ: quoi acheter ?

L’investissement locatif a fait d’heureux propriétaires rêvant de devenir rentiers au bout de 4 ans. Cependant, il y a quelques astuces à privilégier pour espérer gagner de l’argent avec l’immobilier rapidement. La plupart des futurs entrepreneurs sont salariés et dont la majorité n’ont pas fait de gros apports. Le maître mot est alors la négociation, pour discuter du meilleur prix d’achat et des devis pour les travaux de rénovation de maisons, en vu d’investir pour devenir rentier immobilier.

Rechercher l’indépendance financière

En effet, comment devenir rentier en 4 ans ? En achetant, car c’est l’achat qui permet de s’ouvrir au monde de la finance immobilière. En fait un achat bien réussi, c’est un achat en dessous du coût du marché soit de 15 à 20 % moins cher ! Et pour s’assurer une bonne rentabilité locative, il faut que le logement soit de prime abord non mise en valeur, mais masquant un potentiel qui dégagerait une plus-value intéressante à la revente. On peut difficilement convaincre les banques à accorder un emprunt sans arguments solides, surtout si on ne peut pas faire un apport, d’où la nécessité d’acheter à bas coût au préalable.

La rentabilité par la vente ou la location ?

Quand il s’agit d’acheter un bien, il est primordial de recourir à différentes stratégies pour négocier le meilleur prix devant un propriétaire ou une agence immobilière. Dans un premier temps, grâce au loyer, l’investisseur peut rembourser les mensualités de prêt du crédit qui doivent être inférieures au prix du loyer du bien, pour plus tard, économiser et investir pour une acquisition future.
Pour ce faire, la dernière tendance est basé sur le home staging pour un investissement qui apporterait une nette plus-value au bien. C’est grâce aux travaux d’embellissement et à la décoration d’intérieur que le bien pourra se louer plus cher qu’au prix du marché. Alors choisir entre la location ou la vente ? En fait, les deux techniques sont complémentaires:
– La vente du bien avec une plus-value permet de dégager rapidement un capital à réinvestir;
– La mise en location du bien permet de générer des revenus réguliers à condition de louer plus cher grâce au home staging et préférer louer des biens meublés qui rapportent d’avantage.
L’astuce est qu’il faut en permanence garder des loyers nets supérieurs aux mensualités de prêt du crédit afin de dégager rapidement du bénéfice dès le début. De plus, restez rentier ne suffit pas puisqu’il faut préférer choisir la diversification, entre l’achat-revente, la location de parkings, etc.

Conseils et erreurs à éviter pour percer dans l’immobilier

Voici quelques bons plans sur comment devenir rentier en 4 ans, le rentier immobilier doit :
– Négocier des prix compétitifs pour faire de la plus-value pour acheter sans emprunt;
– Préférer mettre en location meublé pour une majoration du loyer;
– S’allier à des partenaires en bâtiment et décoration home staging;
– Diversifier son activité locatif.
Bon nombre d’entrepreneurs ont sauté le pas – comme Élise Franck devenue rentière en 4 ans – et ils s’accordent dans leur livre, sur le fait qu’un investissement comporte de nombreux risques mais qu’il est possible de s’en prémunir grâce à un achat-revente bien négocié. Partir à l’aventure, c’est traquer les bonnes affaires, et même dans un marché immobilier tendu. Prendre le risque d’investir, ce n’est pas être passif mais c’est pouvoir démontrer son aptitude à se diversifier dans les investissements.

Comment Devenir Rentier sans Capital de départ

Comment Devenir Rentier sans Capital de départ

Qui ne rêve pas de gagner de l’argent sans travailler ? Être un rentier ne s’avère pas être réservé à quelques privilégiés. Effectivement, il est possible d’arrêter de travailler pour vivre entièrement des revenus des placements dans quelques infrastructures. En réalité, être rentier avec l’immobilier s’avère être une voie royale pour vivre royalement sans même travailler. Ainsi, il existe quelques astuces pour savoir comment devenir rentier sans capital de départ.

Vivre sans travailler

Tout le monde rêve de gagner de l’argent rapidement sans pour autant s’efforcer à travailler. Aujourd’hui, on peut gagner une somme considérable sans s’adonner à de durs labeurs de travail. En réalité, gagner de l’argent sans rien faire n’est pas donner à tout le monde, simplement arrêter de travailler pour un patron est possible. Pour ce faire, il faudra connaître tous les bons plans et par-dessus tous les appliquer. Par ailleurs, il faut également savoir qu’il existe des risques financiers considérables à prendre pour devenir un rentier. À vrai dire, il est possible de tout perdre en cas d’une mauvaise gestion des affaires. Pour ce faire, il faudra tout de même posséder un capital de départ important qui n’est pas toujours donné à tout venant.

Comment Devenir Rentier sans Capital de départ en moins de 6 mois ?

En effet, il faudra moins de 6 mois pour devenir un rentier performant sans pour autant avoir un fonds ou encore un capital pour commencer. Ces 6 mois suffiront amplement pour apprendre, mettre en place et assimiler les stratégies efficaces pour devenir rentier. Nombreux sont ceux qui seront étonnés en voyant cet article, mais c’est vrai, on peut devenir un rentier sans argent de départ ni d’apport. Généralement, pour se lancer dans ce domaine, il faudra payer plus de 300 euros de frais de dossiers, régler les coûts de notaire (plus de 7 % du bien) sans parler des garanties indispensables pour l’emprunt. Ainsi, un grand nombre d’experts dans le domaine conseille l’emprunt à 110 %. La manœuvre consiste à faire financer par une banque tous les frais réels et l’emprunt nécessaire pour l’achat du premier bien. Bien entendu, pour cela, il faudra convaincre le banquier. Ainsi, il faudra mettre en avant des arguments plutôt convaincants. Par ailleurs, il faudra payer le bien au juste prix et avoir une situation financière stable. Dans ces cas-là, il faudra également montrer que le futur rentier est rarement à découvert et qu’il ne dépasse pas sa capacité d’endettement.

Les banques pouvant accepter les demandes

Avant toute chose, il faut comprendre qu’il existe un grand nombre de banques et qu’il ne faut pas se décourager d’aussitôt. Les motifs de rejets chez certaines banques ne seront peut-être pas chez d’autres banques. Ainsi, il faut avoir de la persévérance et ne jamais perdre l’espoir. En effet, les premières demandes ne sont pas toujours concluantes, il sera alors préférable d’obtenir un carnet d’adresses extrêmement étoffé. Concernant le domaine de l’immobilier, les rentiers doivent savoir que plus de 2 banques sont spécialisées dans ce cadre. Le Crédit foncier et le crédit immobilier de France sont les principaux et les seules banques entièrement dédiées aux crédits immobiliers. Certaines banques sont également connues pour être enclin en ce qui concerne les prêts sans apports. Effectivement, ces banques sont la BNP Paribas, la Caisse d’Épargne et le Crédit Agricole. Plusieurs sociétés en ligne peuvent également accorder l’emprunt à 110 % afin d’assurer les rôles d’un bon rentier. Pour réussir dans ce domaine, il est parfois préférable de prendre quelques largesses avec la vérité. En aucun cas, il ne faut mentir, mais des mots bien placés peuvent également permettre d’accéder à un crédit nécessaire pour financer l’acquisition d’un tout premier bien.

calcul rente

Comment se calcule une rente viagère ?

Vous souhaitiez effectuer un investissement immobilier ? Cela dit, il a été attesté que l’investissement en rente est un des plus intéressants dans l’immobilier. Si le calcul de celle-ci vous semble encore flou ou difficile, il existe quelques indications qui vous aideront afin d’avoir une idée plus claire sur le calcul rente.

Qu’est-ce que la rente viagère ?

La rente viagère est une somme d’argent fixe versée régulièrement à une personne jusqu’à ce qu’elle décède. Dans le domaine de l’immobilier, la rente est versée à l’issue d’un achat d’un bien immobilier en viager. Le versement peut se faire mensuellement ou trimestriellement selon ce qui a été convenu entre l’acquéreur et le vendeur. A priori, ce type de rente est attribué à une personne âgée dont une grille permet de calculer la rente. La rente viagère peut aussi être versée à l’issue d’un placement comme le PEA, l’assurance-vie ou un plan d’épargne de retraite populaire. Aussi, elle peut être encaissée par une personne victime d’une maladie professionnelle ou d’un accident de travail.

Comment calculer la rente d’un viager occupé ?

La rente viagère se calcule par rapport à l’âge de la personne concernée, selon la valeur du bien ainsi que suivant le taux de revenu hors inflation. À titre d’exemple, si le bénéficiaire de la rente est âgé de 80 ans dont le bien a une valeur estimée à 440 000 euros et que celui-ci souhaite obtenir un bouquet de 132 000 euros, le calcul rente sera effectué par rapport à ces indices dont la rente brute est de 4 %. En ce qui concerne le viager occupé, la rente mensuelle est calculée selon le coefficient diviseur, la décote sur le bien occupé et la rente annuelle. Le coefficient diviseur correspond au calcul de l’espérance de vie théorique et de l’âge du vendeur lequel s’élève à 8,33 pour les octogénaires selon les chiffres de l’Insee. La décote sur le bien occupé est un calcul effectué sur le loyer annuel libre qui est obtenu par la multiplication de 440 000 euros par 4 %, le manque à gagner pour l’acquéreur qui est le loyer annuel pendant 8 ans et le coefficient d’espérance de vie de 8,33. La valeur de celle-ci s’élève à 295 040 euros. La rente par année se calcule par la valeur résiduelle du bien et le coefficient diviseur qui est de 19 573 euros. La rente par mois est donc de 1 631 euros, soit 19 753 euros/12.

Comment calculer la rente d’un viager libre ?

La rente d’un viager libre se calcule selon le coefficient diviseur et la rente annuelle. Si le coefficient diviseur est de 8,33 pour une personne âgée de 80 ans, la rente annuelle correspond à la valeur de la somme qui reste à payer divisée par ce coefficient. La valeur du montant qui reste à payer est de 308 000 euros obtenue par la soustraction de la valeur du bien de 440 000 euros et du bouquet de 132 000 euros. Cela dit, la rente annuelle est donc 308 000 euros/8,33 dont 36 975 euros. La rente mensuelle sera de 3 081 euros, soit 36 975 euros/12.

investissement immobilier lyon

Investissement immobilier à Lyon, que faut-il savoir ?

Vous cherchez la ville offrant les meilleures conditions pour un investissement immobilier ? Il vous est recommandé d’opter pour Lyon. Selon le classement d’Explorimmmo qui est la référence de l’immobilier en ligne, Lyon est dans le top 5 des villes offrant les meilleures offres du marché. Plusieurs facteurs ont forgé cette réputation.

Pourquoi investir dans l’immobilier à Lyon ?

Quand il est question d’un investissement immobilier, quelques paramètres sont à voir en plus de l’état de location. Parmi les plus importants, la qualité de vie offerte par la ville est à étudier. Que ce soit pour une résidence principale, une résidence secondaire ou un investissement locatif, le cadre est essentiel pour donner l’envie de rester. Lyon est favorable à ce critère, car Lyon est une ville d’art et de culture. D’ailleurs, cette ville est la 2e destination préférée des touristes. Puis, il faut également prendre en compte le nombre d’offres à disposition. Avoir l’embarras du choix vous permettra de choisir un investissement immobilier Lyon sur mesure. En troisième place des plus grandes villes du pays, Lyon possède un fort potentiel immobilier grâce à sa superficie de 47,95 km². Répartie en 9 arrondissements, plusieurs quartiers proposent des investissements de qualité avec des immeubles et pavés de style médiéval. Pour ce qui est du déplacement, la ville met à disposition de nombreux moyens de transport comme le bus, le métro et le tramway. Depuis 2013, la ville vous propose également les services d’auto-partage pour les vélos et les voitures de différents modèles.

Investissement immobilier à Lyon, idéal pour les étudiants

Classé comme 2e ville étudiante du pays, le marché immobilier de Lyon s’adresse aussi à l’étudiant. En 2016, la ville compte plus de 140 000 étudiants dont 10 % sont des étrangers. Si vous faites partie de cette clientèle étudiante, sachez que Lyon propose des locations très intéressantes avec une superficie convenable. Pour bénéficier de meilleures garanties, il suffit que vos parents se portent garants auprès du bailleur. Pour économiser, des solutions pratiques sont accessibles comme la colocation. De manière générale, vous avez deux options de location selon le cadre que vous cherchez. En premier lieu, vous pouvez choisir les quartiers à proximité de votre établissement universitaire. Ce type de location se montre très pratique en gain de temps et d’économie sur le transport. Si ce type d’appartement vous intéresse, les quartiers recommandés sont localisés dans le 2e (La Confluence), le 3e (Gerland) et 7e (De la Part Dieu). Sinon, vous pouvez aussi choisir le quartier par rapport à un cadre plus branché. Si vous voulez profiter de votre vie d’étudiant, le 5e et 6e arrondissement sont recommandés surtout dans la presqu’île et le vieux Lyon.

Immobilier à Lyon, combien de capitales faut-il avoir en main ?

Si vous souhaitez faire un investissement immobilier dans la ville de Lyon, il est important de bien cerner le marché. Si vous n’êtes pas encore familier dans le domaine, les critères sont l’état de l’appartement, la superficie et le type d’appartement. Concernant l’état de l’appartement, vous devez choisir entre un ancien appartement ou un appartement neuf. Un appartement neuf sera bien évidemment plus élevé en termes de prix, mais un appartement neuf assure un train de vie plus convenable. La fourchette de prix est à l’heure actuelle comprise entre 2 800 à 3 800 euros. Le prix de votre appartement dépend également sa taille qui est calculée en m2. Si vous cherchez un ancien, les meilleurs vous permettront d’obtenir un appartement de 70 m2 pour 220 000 euros. Sinon, pour un appartement neuf, le prix du m2 avoisine les 4 000 euros. La possibilité de bâtir votre propre résidence est également intéressante. Les quartiers ouest de Lyon sont le plus appropriés avec la possibilité de trouver des terrains à un prix de 500 euros le m2.

recherche investisseur immobilier

À la recherche d’un investisseur immobilier

Comme dans tous les domaines, dans le monde de l’investissement il y a également des modes. Effectivement, le crowfunding est très en vogue en ce moment en matière d’investissement. Actuellement, tout le monde est séduit par le financement participatif. Que ce soit pour un partenariat financier ou encore des domaines plus spécifiques comme les investisseurs privés, un grand nombre d’hommes d’affaires est à la recherche d’un financeur ou d’un partenaire dans un projet immobilier. À ce jour, les prêteurs privés cherchent constamment des solutions même s’il existe de véritables risques pour se lancer dans l’immobilier participatif.

Trouver son investisseur sur la toile

Avec l’évolution de la technologie et du monde de la communication, il existe divers moyens de trouver l’investisseur clé pour la réussite d’un projet immobilier. Aujourd’hui, les sites proposant des investisseurs fleurissent sur internet. Effectivement, avec le succès du crowfunding, plusieurs sites se sont résolus à mettre en relation un potentiel investisseur et un particulier. Par ailleurs, quand on est à la recherche d’un financement ou d’un capital indispensable pour son projet immobilier, les alternatives à part les emprunts bancaires sont très limitées. Avec la présence de ces sites internet, plusieurs particuliers ont réussi à établir un partenariat avec l’investisseur. En réalité, ces genres de sites ont été spécialement conçus pour faciliter la recherche investisseur immobilier. A priori, la solution la plus pratique s’avère être un partenariat entre deux particuliers. Dans ce cas, les investisseurs cherchant des projets contacteront immédiatement ceux qui sont à la recherche investisseur immobilier par l’intermédiaire des diverses plates-formes de crowfunding. Tous les projets seront considérés dans ce cadre, qu’il s’agisse d’une maison neuve, d’un immeuble ancien, d’un ensemble de bureaux, d’un viager ou encore d’un commerce, le crowfunding reste un site de rencontres efficace pour les particuliers et les investisseurs. Généralement, ce sont les particuliers qui ont besoin d’une énorme somme qui s’adresse directement à un autre particulier pour le financement du projet immobilier.

Pourquoi pas un financement participatif ?

À part les échanges entre particuliers, le financement participatif est également un autre moyen pour trouver de l’argent. Dans ce cadre, les bénéfices seront bien évidemment attribués aux particuliers prêteurs étant donné que les intérêts pour ces types de transactions sont toujours élevés. Ainsi, il est recommandé de passer par des groupes spécialisés pour trouver un investisseur pour son projet. Les deux géants du secteur Anaxago et Wiseed proposeront ainsi des formules intéressantes dans le cadre du financement participatif. Pour profiter des services et des produits offerts par Wiseed, il suffira de s’inscrire sur son site officiel. Ensuite, les particuliers participeront et investiront au moins 100 euros pour trouver l’aiguille dans la botte de foin. En effet, pour certains projets immobiliers la recherche de fonds et de capitaux est particulièrement compliquée, c’est à ce moment-là que Wiseed entre en jeu. D’ailleurs, des sociétés comme Homunity se chargeront également d’effectuer un crowfunding pour le projet des particuliers à condition que ce dernier dépose un dossier qui tient la route et sa demande de financement.

Faire attention aux arnaques:

Le seul souci est que les personnes intéressées par le crowfunding sont de plus en plus nombreuses même si ce dernier était un secteur confidentiel. De cette manière, de nombreuses sociétés en profitent pour arnaquer que ce soit un investisseur potentiel ou un particulier à la recherche de financement. Ainsi, le premier conseil à prendre en compte est qu’il faut surveiller la durée durant laquelle l’argent sera bloqué avant de récupérer le capital. Second conseil, il ne faut pas se lancer dans n’importe quoi, il faut bien vérifier le projet avant de lancer la recherche de l’investisseur.

Prêt Immobilier Investissement Locatif

Trouver un prêt immobilier pour son prêt immobilier investissement locatif

L’investissement locatif consiste à acheter un bien immobilier pour le louer. Ce type d’investissement peut éventuellement permettre aux investisseurs de bénéficier d’une réduction sur ses impôts. En effet, cet investissement est souvent appliqué par les investisseurs voulant procéder à la défiscalisation, notamment avec l’application du dispositif Pinel. Par ailleurs, il existe des formules de prêt adéquat pour tout investisseur de miser une somme dans ce domaine.

Tout sur l’investissement locatif

A priori, ce type d’investissement permet de maintenir le pouvoir d’achat. Effectivement, les revenus complémentaires proposeront une meilleure perspective pour l’avenir. À vrai dire, l’investissement a des buts précis, comme se constituer un patrimoine sur le long terme, attribuer un bien à sa famille, habiter le bien immobilier concerné durant la retraite. Par ailleurs, il propose des avantages fiscaux pour ses investisseurs, notamment la réduction des impôts sur le revenu annuel dans certains cas. Il permet également de transmettre le patrimoine ou de financer un emprunt à l’aide des loyers perçus. Dans certains cas, l’investissement locatif est un moyen pratique pour réduire les intérêts d’emprunt des impôts. Effectivement, les frais pour la réparation, l’amélioration ou encore l’acquisition de la propriété seront réduits. Avec la loi Pinel, les investisseurs bénéficieront d’une réduction d’impôt sur 9 ou 12 ans, pratiquement sur le long terme. La réduction d’impôt est plafonnée à 21 % sur les investissements qui ne dépasseront pas les 300 000 euros. Dans ce cas, les concernés profiteront d’une réduction de plus de 63 000 euros.

Comment obtenir un prêt immobilier investissement locatif ?

Avant de lancer la procédure pour le prêt, il est conseillé de vérifier un grand nombre de paramètres. Effectivement, les établissements financiers sont particulièrement réceptifs concernant les investissements locatifs, mais ont tout de même une différente approche face au taux d’endettement. De cette manière, il faudra préparer tous les dossiers pour garantir l’accord de la banque. Avant toute chose, il est recommandé de calculer le montant du prêt indispensable pour l’investissement. Ensuite, il faudra estimer la valeur locative du bien immobilier qui sera acquis. Pour éviter que le taux d’endettement monte en flèche et pour éviter les mauvaises surprises, il est également conseillé de calculer le montant des loyers nets des biens immobiliers et calculer le taux d’endettement. C’est ensuite qu’il faudra déposer son dossier de demande auprès de l’organisme financier.

Trouver des prêts adéquats pour l’investissement

Avant de déposer le dossier auprès de la banque, il est conseillé de passer par un simulateur. En effet, plusieurs banques en ligne donnent l’occasion à tous les particuliers d’effectuer une simulation afin de découvrir la probabilité d’accord du prêt. Grâce au passage sur les simulateurs, les investisseurs auront un accès sur la solvabilité de leur dossier. Suite à la simulation, toutes les incohérences ou les doutes sur le dossier seront mentionnés, donnant l’occasion aux particuliers de retrouver les erreurs et de recalculer les indispensables pour son crédit. Autrement dit, les simulateurs assurent le calcul des mensualités et du rendement locatif. D’ailleurs, le rendement locatif est l’indicateur le plus important permettant aux particuliers de recevoir ou non le prêt. En réalité, il est un paramètre primordial pour définir le taux d’endettement de l’investisseur. Bien évidemment, le simulateur évalue également le montant du prêt. Après la vérification de tous ses éléments, le simulateur montrera le résultat, notamment si le contrat est valide ou non. D’ailleurs, pour trouver les meilleurs taux pour un prêt immobilier pour un investissement locatif, il est préférable de passer par les comparateurs. Il est connu que comparer les offres donne l’opportunité de trouver le crédit idéal pour réussir son investissement locatif.

L’immobilier : un investissement intéressant

À bien des égards, l’investissement dans l’immobilier est considéré comme étant un des investissements les plus sûrs. Cela dit, si vous envisagez d’entrer dans ce marché, il est indispensable de porter à votre connaissance un bon nombre de points. Entre autres, les principaux éléments à analyser avant d’investir, les avantages en investissant ainsi que les grilles de rentabilité de celui-ci.

 

investissement immobilier : les points focaux avant d’investir

 

En général, l’immobilier de l’investissement consiste à acheter un immobilier afin d’en tirer des bénéfices, notamment par le rendement locatif. Il est indéniablement attesté que l’immobilier est un investissement attrayant. Or, avant d’investir, il est toujours judicieux d’analyser le marché ou tâter le terrain comme on dit. Cela dit, il y a un bon nombre de points demandant une focalisation, dont le prix d’achat pour un investissement rentable, l’emplacement de l’immobilier pour un investissement sûr ainsi que l’état de l’immobilier pour un investissement de qualité. En ce qui concerne le premier point, il est important que le bailleur fasse le tour sur les prix du marché à l’achat comme à la location. Concernant l’emplacement de l’immobilier, une bonne localité peut jouer en faveur du bailleur comme le contraire peut être un obstacle, notamment dans la location ou la revente. En effet, un environnement nocif ou un défaut contraignant peut faire reculer les locataires et cela dégradera la rentabilité. Cela dit, l’investisseur doit être particulièrement attentif à cet emplacement. Enfin, en ce qui concerne l’état de l’immobilier, force est de constater qu’un immobilier de qualité ne fera qu’affermir la rentabilité de votre investissement. En effet, avant d’investir, il faut être assez vigilant sur les critères d’habitabilité et de sécurité de l’immobilier. D’ailleurs, si l’investisseur n’est pas attentif à ce critère, les travaux à entretenir risquent de le surcharger.

 

Investissement locatif : les divers avantages

 

L’investissement dans l’immobilier est une valeur sûre. En effet, le recours à ce placement assure à l’investisseur une retraite sereine. Aussi, en étant totalement indépendant, l’investisseur n’est plus contraint de verser le loyer à son propriétaire tous les mois. Sachant que la conjoncture relève souvent d’un problème pour des produits financiers, l’immobilier de l’investissement n’est pas touché par cela. En outre, ce placement est une épargne parfaite et largement plus intéressante que les épargnes classiques puisque le retour d’investissement est beaucoup plus attractif. Par ailleurs, en choisissant l’immobilier de l’investissement locatif comme placement retraite vous bénéficiez de réductions d’impôts lesquelles permettront de transmettre à vos proches facilement un patrimoine. Cela dit, le meilleur investissement immobilier ne peut être que cet emplacement.

 

investissement immobilier: les grilles d’analyse de rentabilité

 

Il se peut que vous envisagiez d’investir dans un lieu autre que près de chez vous. Pour cela, il y a une grille qui vous permettra d’analyser la rentabilité. D’abord, il faut jeter un coup d’œil sur la démographie. En effet, la démographie joue un rôle prépondérant en ce qu’elle permet de déterminer l’hétérogénéité des quartiers, donc l’existence de locataires potentiels. Par la suite, il est important d’analyser les loyers de base afin de déterminer la rentabilité locative. Cela dit, cette analyse revêt d’une importance cruciale, bien qu’il existe un cadre commun de loyer, le taux varie d’une ville à une autre dont certaines sont plus intéressantes que d’autres. Quoi qu’il en soit, il existe plusieurs possibilités d’investissement à rentabilité intéressante si vous êtes novice dans le domaine à savoir, l’investissement dans l’ancien, l’immobilier géré ou les SCPI ou société civile de placement immobilier. Cela dit, il est tout à fait possible de demander auprès d’un professionnel les démarches relatives à l’investissement immobilier pour ne pas tomber dans un placement à risque. Bref, en termes de placement c’est le meilleur investissement immobilier.

L’immobilier pour un investissement rentable et durable

Vous êtes à la recherche d’un investissement locatif ? Actuellement, différentes manières d’investir dans l’immobilier existent, vous pouvez acheter vous-même le bien ou faire appel à des sociétés expertes. Cet article vous permet de percer ce domaine prometteur et d’atteindre vos objectifs concernant l’investissement locatif.

 

Bien débuter dans l’investissement en pierre

 

Comme son nom l’indique, le placement locatif consiste à intégrer votre capital dans l’achat d’un immobilier, par la suite de le louer afin de bénéficier de revenus réguliers. Il faut quand même que vous fassiez preuve de prudence dans la mise en place des plans relatifs à l’apport. Cela signifie que vous ne pouvez pas précipiter pour éviter toutes pertes probables. Avec des taux d’emprunts attractifs et un meilleur rang parmi les préférences des Français, le placement en immobilier donne de nombreux avantages et reste toujours convaincant. Ainsi, il faut que vous établissiez une étude préalable du marché immobilier, des concurrences, des besoins des clients et ainsi de suite. Il existe notamment des lois de référence adéquate pour mettre en œuvre tout investissement immobilier locatif. Le choix de la localité est important, vous devez tenir compte des critères de locataires potentiels. Par ailleurs, la probabilité de location varie d’un lieu à un autre, alors il faut bien considérer l’endroit, les goûts des cibles, le climat, etc.

 

Adopter la loi Pinel pour un investissement locatif intéressant

 

Choisir la localité de votre bien immobilier est important côté zonage. En effet, la loi Pinel divise le territoire en 5 zones dont la zone A bis, A, B1, B2 et C. À chaque zone sa spécificité, par exemple il est bien reconnu que la zone A et la zone B1 sont les plus prisées en ce qui concerne les logements et les locations. De ce fait, le plus favorable est de chercher à investir dans ce type de périmètre. Néanmoins, vous devez vous renseigner sur les plafonds de locations et de revenus pour chaque zone, cela vous permettra d’arbitrer adéquatement investissement et profits. Par ailleurs, le dispositif Pinel vous offre trois options dans le choix des durées locatives permettant ainsi de réduire l’impôt y afférent. Autrement dit, la loi Pinel donne droit à 12 % de réduction d’impôts pour 6 ans d’investissement locatif, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Ainsi, vous pouvez réussir avec des taux d’intérêt plus bas et des prix de logements intéressants.

 

Bien investir pour réaliser des profits

 

L’investissement immobilier locatif se fait généralement en plusieurs étapes comme la recherche de l’appartement, l’aménagement avec des meubles, la planification du projet de location et autres. La dernière étape est souvent la plus importante, c’est la mise en location ou en gestion locative afin d’octroyer un contrat de bail. En effet, votre objectif repose sur le meilleur prix à décrocher pour l’achat du locatif et le meilleur prix pour le loyer de l’immobilier investi. Quelle que soit les autres facteurs que vous prendrez en compte, le calcul rentabilité investissement immobilier répond à toutes vos questions afin d’entamer la meilleure démarche dans l’optimisation de votre participation et de votre revenu. En tant que futur investisseur, un des critères que vous devez considérer est la rentabilité du projet. Vous pouvez vous faire accompagner par des experts ou faire vous-même le calcul rentabilité investissement immobilier. Par ailleurs, vous pouvez passer par un simulateur de rendement locatif afin d’avoir une première vue prévisionnelle. Bref, en passant par différents dispositifs comme la loi Pinel et des conseillers professionnels, votre réussite dans l’investissement immobilier locatif est assurée. De plus, vous serez guidé dans les règles de fiscalité et le calcul de la rentabilité de votre investissement immobilier se fera aisément.